Actualité

Septembre 2021 :

Journées Portes Ouvertes de l’Habitat Participatif en septembre 2021 : Mosaïcoop participe les jeudi 16 et samedi 18 septembre; accueil devant l’espace culturel Paul Jargot à 15h, Eco-quartier du parc 38920 Crolles, puis visite du terrain réservé à notre coopérative d’habitants. S’inscrire au préalable par mail auprès de Josyane (josyane.dumas@free.fr).

 

Juillet/Août 2021 : La Covid booste Mosaïcoop !

Après « la raison d’être », trouvée dès la fin du premier confinement, au lendemain de la 3ème vague, des professionnels et des techniciens se penchent sur le berceau de Mosaïcoop pour l’aider à grandir.
Il fallait bien faire quelque chose pendant le premier confinement, alors nous avons réfléchi et accouché, dès les premiers jours de liberté, de notre « raison d’être » . La raison d’être, vous savez ce « truc » qui indique en quelques lignes ce pourquoi on est motivé, ce à quoi on consacre notre temps. Vous l’avez oubliée ? Pas de problème vous la retrouverez en pied d’article.

Cette fois-ci, la troisième vague passant, la quatrième s’annonçant, et la cinquième toujours possible, nous avons décidé de vivre avec la Covid, et d’utiliser, comme le judoka utilise la force de l’adversaire pour le déstabiliser, l’inertie du virus pour avancer avec Mosaïcoop, notre coopérative d’habitants. Face à la permanence des contraintes sanitaires nous avons bousculé le calendrier de nos réunions et simplifié les prises de décisions. Finis les hésitations, les tergiversations, les inquiétudes et autres atermoiements. Avec Valérie Morel, Présidente de Cap Habitat Participatif qui nous guide dans les arcanes juridico financiers, nous décidons, nous rédigeons, nous créons, nous avançons.
Il nous fallait aussi un professionnel de la construction, un promoteur bailleur pour nous épauler dans notre volonté d’être maître d’ouvrage, un spécialiste pour passer au crible du bon sens nos utopiques idées et chiffrer nos choix architecturaux. Il n’est pas simple pour un néophyte de choisir un professionnel, d’apprécier ses compétences et d’évaluer son efficacité. Pour un groupe, c’est pire, le subjectif l’emporte, et pour monter une future coopérative, les relations humaines sont primordiales. Depuis plusieurs années, nous comparions, analysions, hésitions. La troisième vague tel un tsunami a tout emporté et l’évidence s’est imposée à nous, ce sera Alpes Isère Habitat.
Une chance, le Maître d’Oeuvre est déjà choisi. Il avait été mis en « stand by » pour nous laisser le temps de la réflexion. Maintenant l’Atelier De La Place va devoir mettre les bouchées doubles et aller chercher les bureaux d’études en vacances pour avancer avec nous vers le permis de construire qui sera déposé avant la fin de l’année comme le dossier PLS.
Avec notre accompagnatrice pour le juridique et le financier, et Alpes Isère Habitat pour la construction et l’Atelier de La Place pour la maîtrise d’œuvre, il nous manque encore un partenaire, une banque. Le financement, déjà abordé, n’est pas encore arrêté. C’est un travail multi directionnel, comptabiliser les apports en part sociales de chacun des futurs associés, trouver la banque à l’éthique irréprochable qui nous consentira les meilleurs prêts, trouver les garanties et assurances pour ces prêts auprès d’organismes et de collectivités, chercher tous azimuts des aides et des subventions pour boucler un budget dont on ne connait pas encore le montant ! C’est un gros et délicat travail.

Et le groupe alors ?
Le collectif, l’équipe se forme et se consolide dans les épreuves ; et des épreuves, nous en réalisons tant et plus, alors le groupe… le groupe va bien, merci !
Il grossit, se muscle, acquiert des nouvelles compétences ; il n’est pas encore au complet, mais les intéressés en attente forment un gros vivier.
Plus de 10 personnes sont venues participer à nos deux journées d’accueil en mai et juin.
Notre stand aux RNHP de Lyon, (Rassemblement National de l’Habitat Participatif) a vu défiler plusieurs milliers de visiteurs… Heu, enfin ils passaient dans le hall voisin, mais nous, nous en avons intéressé plusieurs dizaines !
Et en septembre, ce sera le traditionnel mois des Portes Ouvertes Européennes de l’Habitat Participatif. Nous ferons visiter notre terrain et découvrir note projet au cours de deux après-midis, les 16 et 18 septembre.
Et de nombreux rendez-vous avec des professionnels sont déjà bloqués dans nos agendas !

A bientôt !

Notre raison d’être :
«Faire vivre un habitat à faible empreinte écologique, lieu de rencontres, d’ouvertures, de solidarités. Bien vieillir en gardant le plus longtemps possible son pouvoir d’agir. Participer ensemble à une transformation indispensable de la société ».

Mai/Juin 2021 :

JOURNÉES D’ACCUEIL POUR DÉCOUVRIR MOSAÏCOOP (25 et 26 mai, 23 juin, à Crolles et Bernin)
Convivialité, informations, devoirs, visite, un vrai parcours du combattant ! Non, pas du combattant, au pire un parcours militant…
Nous étions quelques «mosaïcopains» pour accueillir 6 visiteurs.euses curieux d’en savoir plus sur notre projet de coopérative d’habitants. Arrivés.es en ordre dispersé, nous nous sommes retrouvés devant l’espace culturel Paul Jargot et, après des présentations rapides et masquées, la troupe déambula dans le parc Paturel auquel notre projet est adossé.

Sur notre terrain dans les hautes herbes…( 25 mai 2021)

Les travaux d’aménagement et les constructions de l’écoquartier nous imposèrent à 2 reprises de rebrousser chemin. Qu’à cela ne tienne, nous avons pu découvrir le coin enfants, le kiosque en bois, les appareils de fitness, les tables de pique-nique et les barbecues .

 

 

Retour par le parc Paturel, la chaîne de Belladone encore enneigée. (25 mai 2021)

« Ah ! Voilà les jardins partagés ! » Rénovés, agrandis, ils sont bien jolis en ces premiers jours d’été. Les premières salades vert tendre contrastent avec la terre noire, fraîchement arrosée, enrichie de compost issu des bacs voisins . Les grenouilles s’en donnent à cœur joie, dans la mare voisine . C’est la saison des amours ! Encore un effort et quelques mètres pour quitter cet espace bucolique et nous franchissons la haie qui séparera les jardins partagés de Mosaïcoop.
Nous enjambons la noue où coule un filet d’eau suffisant pour accueillir quelques grenouilles et des petits poissons égarés, plus tard nous aurons une belle passerelle en bois.
« Voilà « notre » terrain ! D’accord, il n’est pas encore acheté, mais il nous est réservé ! Nous verrons cela plus tard, on vous dira tout ! »
Le groupe foule avec prudence les hautes herbes, attention aux tiques et aoûtats. Regroupés, nous écoutons Josyane expliquer que cette parcelle accueillera 2 projets d’habitat participatif, il y aura à côté de nous le projet  Mosaïque copropriété. Devant, de l’autre côté de la desserte intérieure du quartier, les «cabanes solaires», 2 immeubles R+2+attique, sont déjà bien avancées. Il leur manque le bardage en bois des façades qui répondra au crépis ocre brun.

Devant les cabanes solaires…(25 mai 2021)

Au loin, majestueuse, nous admirons la chaine de Belledonne aux sommets encore enneigés. Demi tour, « nous avons aussi, tout près, la Chartreuse et « notre » dent, la dent de Crolles ! ».
Le groupe discute sur l’exposition sud, sur les accès, les places de stationnement, « nous verrons tout cela plus tard et sur plans, à Bernin, chez nos voisines qui nous accueillent pour ces 2 jours partagés » rassure Michel…

 

 

 

En route pour Mosaïcoop. au fond, le massif de la Chartreuse. (23 juin 2021)

Avant, sous le kiosque Jargot, nous échangeons à « bâtons rompus »  pour nous présenter, sur les coopératives pour en comprendre le fonctionnement et les enjeux, sur le projet architectural, les espaces partagés, le planning qui nous amènera à emménager en 2023.

Après la visite du terrain, retour à Bernin. Sous le tilleul majestueux les débats se prolongent, on analyse les plans, on boit, on mange… le temps passe. Finalement, à 20H30, juste avant le couvre feu, les grenoblois s’en retournent. Rendez-vous demain matin 10H pour la plénière. Programme à l’identique le 23 juin. Nous repartons heureux de ces belles journées de contacts enrichissants.
Le projet tient la route, la moitié des visiteurs adhère sur place à l’association de préfiguration de la coopérative. Certes la cotisation est modeste, mais c’est un vrai engagement militant. Les autres ne devaient pas avoir leur chéquier, ils réfléchissent et reviendront peut-être à la prochaine réunion.

Février 2021 :

Février est le mois où se tient notre Assemblée Générale. Le Conseil d’Administration a élu une nouvelle trésorière, Elisabeth qui sera assistée par Josyane, et un vice-président, Michel.

Janvier 2021 :

Nous avons envoyé nos vœux à nos partenaires et à nos amis. Nous les adressons aussi à tous nos lecteurs.

Le confinement puis le couvre feu n’ont pas favorisé l’avancement du projet et nous supposons qu’ils occupaient également nos interlocuteurs professionnels au point que nos attentes se prolongent !

Novembre/décembre 2020 :

Relance de nos interlocuteurs institutionnels, dont nous attendons encore des réponses concernant l’aide à la maîtrise d’ouvrage et la mise à disposition du foncier (qui nous est réservé).
Nous avons décidé à la réunion plénière du 18 d’intensifier le rythme de nos réunions : une plénière tous les 15 jours, avec au moins une réunion des commissions intercalée.
Pour nous aider dans cette phase cruciale du projet, nous avons choisi de nous attacher les compétences d’un accompagnateur professionnel, Valérie Morel, fondatrice de Cap Habitat Coopératif, qui a déjà participé à la mise en place des coopératives emblématiques lyonnaises Le Village Vertical de Villeurbanne et Chamarel « Les Barges ».

Octobre 2020 :

Suivez l’actualité de notre projet  au sein de l’Écoquartier du Parc, les évènements qui y sont organisés et l’avancée des travaux.

Juillet 2020 :

Le déconfinement a donné le signal d’une recrudescence de contacts, d’infos, de recherches… Les sujets passaient des banques aux toilettes sèches, de la redevance à la taille des terrasses, les garanties des prêts par les collectivités, l’architecture, la charte, les futurs statuts de la coopérative. Au cours d’un week-end de 3 jours de travail début juillet en présentiel, notre « raison d’être » s’est affichée :

« Faire vivre un habitat à faible empreinte écologique, lieu de rencontres, d’ouvertures, de solidarités.
Bien vieillir en gardant le plus longtemps possible son pouvoir d’agir.
Participer ensemble à une transformation indispensable de la société. »

Nous avons été contactés par quelques personnes intéressées par Moisaïcoop, une banque a manifesté un intérêt pour notre projet, nous avons avancé sur la charte, les statuts ; nous avons retrouvé avec plaisir nos architectes fin juillet pour un point après ces longs mois.
Dans l’éco-quartier de Crolles, les travaux avancent… des projets sortent de terre en même temps que la voirie se dessine. Pour notre projet, nous visons maintenant début 2023 !

Donc comme vous le voyez, nous sommes en chemin, le projet avance et il reste de la place pour des nouveaux coopérateurs retraités ou presque, sous plafond PLS ou pas, pour occuper des T2 ou des T3.

Contactez-nous !

Mai 2020 :

MOSAÏCOOP CONFINE …
13 « mosaïcopains » à la rue, ou plutôt sans coopérative où confiner…
A force d’en parler, c’est arrivé.
Nous avons tenu notre dernière réunion de commission le vendredi avant le confinement décrété le mardi. Nous avions rendez-vous en centre ville à 10H30, j’étais passé chez le traiteur bio du coin chercher quelques victuailles pour prolonger la réunion par un repas partagé. Comme un signe annonciateur des pénuries à venir, il est fermé ! Certains parleraient de pressentiments, car après le café, nous reprenons fébrilement le travail jusqu’à 16h30, histoire de « boucler » une demande de subvention. On a bien fait !
L’annonce du confinement nous cueillera à froid quelques jours plus tard, figeant l’active fébrilité du groupe dans une extatique attente. Comment continuer à avancer ? Depuis la création de l’association de préfiguration de notre coopérative d’habitants, le temps qui passe repousse sans cesse la date de l’emménagement. En juin c’était fin 2021, en octobre, 1er semestre 2022, en février, avec le covid 19, ce sera peut-être 2023 ? Houlala… Je me remémore mon cours de philo, il y a très longtemps, et le paradoxe de Zénon avec sa flèche qui n’atteindra jamais le lapin. Si à chaque fois que l’on se rapproche de notre objectif, celui-ci s’éloigne un peu plus… Et d’ici là, il y aura certainement une nouvelle vague, puis encore, ou pire, une autre épidémie. Que vont devenir les taux d’intérêt avec le recul du PIB de 9% ? Un pessimisme contagieux s’insinue chez chacun-e d’entre nous, seul.e dans son exigu confinement. Comment se serrer les coudes, se soutenir quand les 13 mosaïcoopains sont disséminés en Rhône Alpes, entre Les Abrets dans le nord Isère et Chambéry en Savoie et que nous sommes tenus à une « distanciation sociale » ?
Temps gris persistant.
Et puis on a décidé d’un rendez-vous convivial par Zoom, via Habicoop. Pour notre bande de vieux branchés mais équipés d’ordinateurs depuis de si nombreuses années qui, eux aussi, sont un peu obsolètes, la visio conférence est délicate à mettre en place. L’un avec seulement le son sur son portable, l’autre avait l’image mais sans son, l’une sans web cam et l’autre retirée dans une zone blanche connectée par son unique téléphone fixe, ce fut une bonne partie de rigolade, un moment de fou rire où le vin avait sa part dans la joie générale. Cela a redynamisé le groupe. Depuis, des réunions s’enchaînent : de commissions, avec un bailleur, ou avec la Mairie de Crolles, en alternance avec les Zoom apéros, les ordis chauffent, tant les mails et les messages WhatsApp nous obligent à une vigilance de tous les instants. Même pas le temps de faire la sieste et de terminer mon bouquin…
13 mosaïcoopains confinés aux 4 coins du département, c’est bien mieux que regarder
BFMTV !

Habicoop _ des coopératives d’habitants hors du marché de la spéculation – Le Labo de l’économie sociale et solidaire 2020-05

Avril 2020 :

Tribune du Mouvement Habitat Participatif France 2020-04

Mars 2020 – Le point sur les différentes phases du projet :
Chronologie du projet
7 octobre 2019 :

Présentation aux membres de Mosaïcoop de l’esquisse réalisée par le cabinet d’architectes  « l’atelier de la place ».

30 juillet 2019 :

Dépôt du dossier.